Partir à la dernière minute avec promovacances


Tout d’abord il rappelle que Virgin ne travaille pas sur un marché unique. La vingtaine de sociétés qui arborent la marque fonctionne dans des secteurs divers : téléphonie, musique, radio, transports, fonds de pension etc. C’est cette diversification qui fait la force du groupe. Si un secteur d’activité est en baisse, le groupe joue le rôle de société à capital risque et lui vient en aide. Il estime que ce qui constitue le socle commun de ces sociétés, ce sont les clients. Son but est que chaque client Virgin, quel que soit le service qu’il achète, soit bien traité et se sente en confiance. Pour faire connaître et valoriser la marque Richard Branson et ses collaborateurs ne reculent devant aucune forme d’humour.

Par exemple, les salières mises à disposition des passagers sur Virgin Atlantic sont si belles qu’elles disparaissent. Richard Branson a fait graver « piqué à Virgin » pour que la marque continue à être repérée même en dehors du réseau aérien.

Un autre exemple, au moment de résoudre un conflit avec le PDG d’une compagnie aérienne australienne, Richard Branson se présenta costumé en Indien, muni d’une hache de guerre à enterrer après avoir averti la presse bien entendu !

Morale de ce dernier épisode : mieux vaut s’entendre avec un adversaire que le combattre.

Dans l’esprit Virgin, la marque annonce l’activité. Inutile de se leurrer et de leurrer ses clients sur la qualité de la prestation : l’honnêteté est la règle primordiale.

La création de la marque Virgin remonte aux années 1970. L’entreprise a commencé par vendre des disques vinyl par correspondance à des prix cassés grâce aux volumes des commandes et à l’arrivée des super code promo promovacances qui seront inoubliables. Une fois introduit dans le monde musical, Virgin a ouvert un studio d’enregistrement sur Oxford street, puis dans un manoir acheté à bas prix dans la banlieue de Londres. Très vite la marque fut ressentie comme moderne, cool et relax.

Un des points forts de Richard Branson est sa capacité à prendre des risques. La grève des postiers britanniques dans les années 1970 a failli briser la belle mécanique de Virgin Records et a incité Richard Branson à ouvrir un magasin, le premier Virgin Megastore. En 1987, il revend sa société Virgin Records pour un milliard de dollars afin de se lancer dans une activité dont il augurait le développement : la téléphonie mobile. C’est en visant une clientèle jeune et peu argentée que Virgin a réussi en proposant des contrats pré-payés, clairs et simples.

La publicité a été l’arme majeure des différentes sociétés Virgin. Richard Branson avoue que dès qu’un média le sollicite pour une interview, il répond quel que soit son emploi du temps. Il n’a pas hésité à s’investir personnellement dans cette publicité pour Virgin en posant nu, avec juste un téléphone mobile bien placé pour promouvoir Virgin Mobile ou en se faisant transporter sous un hélicoptère pour faire la pub de Virgin Mobile Australia.

La bonne réputation de la marque passe par la qualité du service. Richard Branson raconte comment Brett Godfrey, directeur de Virgin Blue, compagnie aérienne low cost australienne a été trouvé en train de passer l’aspirateur dans un avion suite à un malentendu sur les horaires de l’équipe de nettoyage. Le vol ne devait pas prendre de retard surtout qu’on l’a réservé avec un code promo promovacances de dernière minute.

La qualité de la marque Virgin tient au fait que les différentes sociétés du groupe sont autonomes mais contrôlées par Virgin Management qui peut leur retirer le logo en cas de mauvaises prestations.

La marque Virgin qui est devenue leader mondiale est suffisamment stable pour s’orienter vers la recherche sur l’environnement et la protection de la planète. C’est le combat de son fondateur pour les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *